Cannavaro : « Messi n’est pas à son niveau habituel cette année »

L’ancien défenseur italien vainqueur du ballon d’or en 2006 s’est exprimé au sujet du FC Barcelone et de Lionel Messi.

En effet, l’ancien joueur de la Juventus Turin s’est exprimé après la rencontre de Ligue des Champions entre son ancien club et le FC Barcelone.

Interrogé par la chaîne espagnole, Cadena Ser, Fabio Cannavaro a notamment déclaré que cette saison, quand Messi peine dans le jeu, Barcelone n’y arrive pas.

« Cette année les choses ne se passent pas très bien pour Messi, il n’est pas à son meilleur niveau. Même s’il fait des choses inhumaines, Messi est un humain et c’est normal que les footballeurs passent par des périodes comme celle-ci. Cela affecte beaucoup le Barça, avant, quand l’équipe ne jouait pas bien, Messi développait son football et gagnait les matches. Cela n’est pas arrivé face à la Juventus », a-t-il déclaré.

Une légende de l’Inter annonce Messi en Italie

Champion d’Europe 1964 et 1965 avec l’Inter Milan, Sandro Mazzola assure que les nouveaux dirigeants chinois du club italien ont les moyens d’arracher Lionel Messi au FC Barcelone à l’intersaison.

Le timing de la déclaration est forcément bon. Parce que Lionel Messi n’a toujours pas prolongé avec le Barça, parce qu’il ne supporte pas les recrutements petits bras de ses dirigeants, parce que l’Inter Milan vient d’être racheté par des Chinois millionnaires et parce qu’ils rêvent de faire (re)venir son compatriote Diego Simeone en Lombardie. “La Pulga” pourrait-elle marcher sur les traces du “Fenomeno” Ronaldo, qui avait rallié Barcelone à Milan à l’été 1997 pour un transfert record pour l’époque (30,5 M€) ?

“Sunning peut acheter Messi, c’est sûr !”

La légende “nerazzurra” Sandro Mazzola, meneur de l’équipe qui a remporté deux C1 en 1964 et 1965 puis dirigeant, y croit : “Sunning peut acheter Messi, c’est sûr, a-t-il déclaré à la Radio Kiss Kiss. Avec des personnages de ce genre, d’autres très bons joueurs peuvent également arriver. Les Chinois ont deux façons de faire : soit ils misent tout de suite sur les meilleurs joueurs actuels, soit ils parient sur les grands talents de demain. Soit ils font les deux !”.