Nolito dans le viseur ?

Alors que Nolito traîne son spleen à Manchester City, ce dernier serait sur les tablettes du FC Barcelone.

Mastodonte du football européen et mondial, le FC Barcelone reste un rêve de nombreux joueurs. Les Catalans devraient, selon toute vraisemblance, enregistrer l’arrivée de plusieurs recrues lors du prochain mercato estival. Les Blaugrana disposeraient d’une liste assez exhaustive afin de réajuster l’effectif du successeur de Luis Enrique, dont le nom n’est pas encore connu, et selon le Daily Star, la présidence du Barça pourrait revenir à la charge sur une ancienne piste.

Nolito en route vers le Barça ?

Proche d’un prêt de Nolito en janvier 2016, le Barça étudierait en effet la possibilité de faire revenir l’international espagnol en Liga. L’attaquant de Manchester City souhaiterait vite trouver du temps de jeu en vue de la prochaine Coupe du Monde en Russie, et Josep Maria Bartomeu serait donc enclin à lui proposer une porte de sortie viable. Mais aura-t-il vraiment un statut de titulaire face à la concurrence de la MSN (Messi, Suarez, Neymar) ?

Une légende de l’Inter annonce Messi en Italie

Champion d’Europe 1964 et 1965 avec l’Inter Milan, Sandro Mazzola assure que les nouveaux dirigeants chinois du club italien ont les moyens d’arracher Lionel Messi au FC Barcelone à l’intersaison.

Le timing de la déclaration est forcément bon. Parce que Lionel Messi n’a toujours pas prolongé avec le Barça, parce qu’il ne supporte pas les recrutements petits bras de ses dirigeants, parce que l’Inter Milan vient d’être racheté par des Chinois millionnaires et parce qu’ils rêvent de faire (re)venir son compatriote Diego Simeone en Lombardie. “La Pulga” pourrait-elle marcher sur les traces du “Fenomeno” Ronaldo, qui avait rallié Barcelone à Milan à l’été 1997 pour un transfert record pour l’époque (30,5 M€) ?

“Sunning peut acheter Messi, c’est sûr !”

La légende “nerazzurra” Sandro Mazzola, meneur de l’équipe qui a remporté deux C1 en 1964 et 1965 puis dirigeant, y croit : “Sunning peut acheter Messi, c’est sûr, a-t-il déclaré à la Radio Kiss Kiss. Avec des personnages de ce genre, d’autres très bons joueurs peuvent également arriver. Les Chinois ont deux façons de faire : soit ils misent tout de suite sur les meilleurs joueurs actuels, soit ils parient sur les grands talents de demain. Soit ils font les deux !”.