Rixe au collège Liberté, à Drancy : « Il fallait intervenir » explique la mère agressée

La mère de famille agressée, vendredi, à coup de poing américain en voulant protéger un jeune collégien attaqué à la hachette, est sortie de l’hôpital. Témoignage.

Vendredi après-midi, Marcella, une mère de famille de 44 ans, allait chercher sa fille à la sortie du collège Liberté, à Drancy, lorsqu’elle a assisté à l’agression d’un élève par deux jeunes. Elle s’est interposée mais a été violemment agressée en retour.

« C’est allé très vite. Je discutais devant la grille quand j’ai vu un grand sauter sur un plus petit alors qu’il traversait, puis un autre est arrivé pour le frapper. Ce devait être un élève de 6e ou de 5e, se souvient-elle. Le gamin était à terre, ils étaient deux sur lui, il fallait réagir. Il aurait pu être mon fils. Personne ne bougeait…J’ai dit « arrêtez ! » puis j’ai attrapé le grand ».

« Il m’a frappée cinq fois »

Dans son souvenir, l’adolescent qui portait les coups mesure un bon mètre 80. Bien plus que son propre 1 m 63 pour 49 kilos. Et c’est elle qui s’est faite frapper à son tour : « Il m’a demandé de quoi je me mêlais, m’a insultée, m’a dit de dégager et m’a frappée cinq fois », se rappelle-t-elle. Marcella se souvient avoir perdu connaissance. « J’ai senti la chaleur du sang couler sur moi, mes jambes n’ont plus tenu. Je crois que des gens m’ont soutenue. »

Powered by WPeMatico

Similar posts