Trump à l’ONU : un discours aussi brutal qu’incohérent

Dans son discours à l’ONU, Trump n’a fait que répéter «de vieilles platitudes» au sujet d’« États voyous » et du règne « bienveillant » des États-Unis. Pour John Laughland, ça n’est là que la perpétuation de la politique interventionniste de Washington.

«Nous sommes tous John Kelly», ont tweeté les adeptes des réseaux sociaux après avoir vu les images du chef de cabinet de la Maison Blanche écoutant la harangue de son patron aux Nations unies le 19 septembre. Le mouvement involontaire de recul de Kelly, qui enfouit sa tête dans ses mains, semblait traduire son choc face au discours de Donald Trump, discours d’une virulence sans précédent. Le chef de cabinet du président américain ne savait-il pas ce que les plumes présidentielles avaient préparé ?

Powered by WPeMatico

Similar posts