Lavrov : Le risque de guerre USA-Corée du Nord est élevé

Il est probable que le conflit entre les États-Unis et la Corée du Nord dégénère en une véritable guerre qui entraînera un grand nombre de victimes, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a évalué vendredi la situation autour du conflit nord-coréen, déclarant que le risque de guerre entre les USA et la Corée du Nord était élevé.

« Les risques sont très élevés, en particulier en ce qui concerne la rhétorique [entre les deux pays]. Nous entendons des menaces directes de recours à la force. En même temps, le secrétaire américain à la Défense [James] Mattis a réitéré: oui, cela impliquerait un grand nombre de pertes humaines, et néanmoins, les conversations sur une frappe préventive contre la Corée du Nord ne cessent pas, tout comme les conversations à Pyongyang sur la nécessité de frapper l’île de Guam, qui abrite plusieurs bases militaires américaines », a déclaré M.Lavrov lors d’un forum de jeunes.

Powered by WPeMatico

Rome envoie ses navires vers les eaux libyennes pour réprimer les réfugiés

Le 3 août, Rome a envoyé un bâtiment, le Commandante Borsini, voguer en eaux libyennes afin d’arrêter des réfugiés fuyant la Libye pour l’Europe. Cette violation des eaux territoriales de la Libye, une ancienne colonie italienne, vise à détruire leurs embarcations et refouler les réfugiés vers la Libye, où les milices qui contrôlent le pays depuis la guerre de l’Otan contre la Libye en 2011 les gardent dans des conditions atroces.

Le parlement italien vient d’approuver une loi permettant à la marine italienne d’envahir les eaux libyennes, sous prétexte d’aider les gardes-côtes libyens à arrêter les réfugiés. La ministre de la Défense italienne, Roberta Pinotti, a même déclaré que le but était de « renforcer la souveraineté libyenne. » Une large majorité des deux chambres a voté pour l’intervention, 328 contre 113 dans la chambre basse et 191 contre 47 dans la chambre haute.

Powered by WPeMatico