Séisme en Chine : le bilan pourrait s’élever à une centaine de morts

Un séisme de magnitude 6.5 a frappé mardi soir la province chinoise du Sichuan dans le sud-ouest du pays, a indiqué l’institut géologique américain (USGS). Le tremblement de terre est survenu à 21h20, heure locale locale (15h20, heure française) dans une zone reculée du Sichuan. Les médias chinois ont fait état de maisons détruites et d’évacuations. Le gouvernement dit craindre une centaine de morts et des milliers de blessés ce mardi en fin de journée.

Environ 130 000 maisons ont été endommagées, a indiqué la Commission nationale pour la réduction des catastrophes dans un communiqué publié sur son site internet, se fondant sur une analyse préliminaire du séisme survenu dans une zone reculée de la province du Sichuan. Les autorités ont mobilisé des jeunes pour évacuer les habitants, a déclaré un responsable du parc national à l’agence officielle Chine nouvelle.

Powered by WPeMatico

Quartiers sensibles : « Notre pays est menacé d’explosion à tout moment »

Baisse des crédits aux collectivités : des maires s’inquiètent de la situation des quartiers sensibles.

Après la baisse des crédits aux collectivités prononcée par le gouvernement, des maires s’inquiètent de la situation dans les quartiers sensibles, dans une tribune publiée dans le « JDD ».

Les maires sont alarmistes. Dans une tribune publiée dans le JDD dimanche, des maires ne masquent pas leur mécontentement face à la baisse de budget concernant la politique de la ville, comprise dans la baisse des crédits aux collectivités décrétée par le gouvernement. Au cœur de leurs inquiétudes ? Les quartiers sensibles.

« Notre pays est menacé d’explosion à tout moment »

« Aujourd’hui de nombreuses villes sont au bord de l’épuisement », interpellent les huit cosignataires (dont six maires) de cette tribune : « Les quartiers se sont ghettoïsés, les trafics s’y sont largement intensifiés. Dans ces quartiers dits prioritaires, notre pays est menacé d’explosion à tout moment. »

Si « l’arrivée de réfugiés » et « la hausse du décrochage scolaire » font partie des problèmes notables dans ces quartiers, la tribune a également vocation à attirer l’attention sur « le phénomène alarmant de la radicalisation ». « Tout cela concerne l’ensemble de la société française et fragilise notre République », estiment les cosignataires.

Powered by WPeMatico

Des milliers d’Afghans poussés à l’exil par Daesh, les taliban et les frappes américaines

Pris en tenaille entre les djihadistes, les taliban et les frappes américaines, nombre d’Afghans sont contraints de fuir leurs foyers. Certains ont trouvé refuge dans une université en construction, où Ruptly a pu les interviewer.
L’agence vidéo Ruptly est allée à la rencontre de déplacés afghans, qui ont trouvé refuge dans une université en construction de la banlieue de Jalalabad, dans l’est de l’Afghanistan. Ces familles ont abandonné leurs maisons face à la triple menace de l’État islamique (EI), des frappes de l’aviation américaine et de la présence de combattants taliban opposés aux forces gouvernementales.

Powered by WPeMatico

SOTT FOCUS: Honte à l’American Heart Association – les intérêts du Big Business passent avant la santé humaine

Depuis quelques années, un nombre croissant de publications remettent en cause le rôle des graisses saturées dans la survenue des maladies cardiovasculaires, allant jusqu’à les disculper complètement. J’ai perdu le compte de toutes les études que j’ai pu lire sur le sujet, mais l’étude récente la plus explicite est sans doute celle des Dr Gerhard Spiteller, de l’Université de Bayreuth (Allemagne) et Mohammad Afzal, du département de Biologie de l’Université du Koweit.

Spiteller est docteur en chimie organique, une science fondamentale dont tout étudiant souhaitant entrer en fac de médecine doit maîtriser les bases. Dans une étude des plus fascinantes, Spiteller démontre pourquoi une compréhension élémentaire de la chimie organique impose de rejeter « l’hypothèse des lipides » – selon laquelle une consommation élevée de graisses saturées et un taux élevé de LDL (le « mauvais » cholestérol) seraient les principales causes de l’athérosclérose et des maladies coronariennes – car, d’un point de vue chimique, cette théorie est parfaitement inepte. Autrement dit, si les médecins et les nutritionnistes prenaient la peine d’appliquer leurs connaissances de base en chimie organique, il serait bien embarrassant pour eux de continuer à soutenir le mythe du cholestérol.

Powered by WPeMatico

L’Europe va probablement légaliser le blocage des comptes bancaires courants

L’Europe planche actuellement sur l’idée d’une législation destinée à empêcher un Bank Run au cas où une banque se trouverait dans de telles difficultés financière qu’elle perdrait la confiance de ses clients.

Seul petit problème ? C’est la quasi-totalité du système bancaire qui est au bord de l’effondrement. Toutes les banques sont exposées à des degrés divers à des emprunts toxiques dont une bonne partie est composée de créances totalement irrécouvrables. Depuis le déclenchement de la crise financière en 2007, et l’investissement massif par les États membres de l’UE dans le sauvetage des banques (avec votre argent), ce sont des centaines de milliards qui ont été investis… en pure perte. Nous voilà dix ans plus tard et rien n’a changé sous le soleil. En fait, la situation a même empiré, et des banques systémiques comme la Deutsche Bank sont au bord de la banqueroute.

Pendant ce temps, dans presque tous les médias on vous serine que « tout va très bien, Madame la Marquise… ». Et si je dis presque tous, c’est parce que c’est l’agence Reuters qui a soulevé ce drôle de lièvre, dans un article du 28 juillet intitulé EU explores account freezes to prevent runs at failing banks (L’Union Européenne envisage un gel des comptes pour prévenir la ruée dans des banques en difficulté).

Faillite de la Banco Popular

Début juin Santander rachetait pour un euro symbolique la 3ème banque privée du pays (100 milliards sous forme de prêts), la Banco Popular, après ce qu’il faut bien appeler un bank run (jusqu’à deux milliards en une seule journée). Ne vous laissez pas endormir par les titres comme celui-ci : Santander sauve Banco Popular de la faillite (Figaro). La banque est bel et bien terminée, finie, lessivée. Après vous pouvez appeler ça comme vous voulez. Les actionnaires sont en slip; une partie des créanciers, qui avait troqué des taux d’intérêt plus élevés (plus de 8 %) contre la possibilité de ne pas être remboursés en cas de problèmes, a tout perdu.

Pour avoir un avis plus objectif sur ce qui s’est réellement passé, je ne puis que vous conseiller la lecture de journaux situés en dehors de l’Union Européenne, comme par exemple cet article du New York Times. Vous noterez au passage qu’on parle bien de « collapse », d’effondrement et non d’une sorte de merveilleuse concentration de deux fleurons européens.

Powered by WPeMatico