Violence de la police à Calais qui a pour consigne de décourager les réfugiés et les bénévoles

L’organisation Human Rights Watch (HRW) a publié un rapport dénonçant un durcissement de l’attitude de la police française près de Calais suite au démantèlement du campement des migrants fin 2016. François Guennoc, vice-président de l’association L’Auberge des migrants, a confirmé « à 100% » les faits rapportés par HRW.
Ces derniers temps, les policiers français utilisent souvent du gaz poivre contre les migrants se trouvant à Calais, mais aussi contre les bénévoles qui y travaillent, a confirmé mercredi à Sputnik François Guennoc, vice-président de l’association L’Auberge des migrants.

Powered by WPeMatico

Similar posts