Mossoul : enthousiasme modéré en raison des pertes civiles, la guerre contre Daesh loin d’être finie

Si la libération de Mossoul est une vraie victoire symbolique, elle ne signe pas la fin de la guerre contre l’Etat islamique. Par ailleurs, les combats ont fait de nombreuses victimes civiles, des milliers de réfugiés et laissé la ville en ruine.
Ce 9 juillet restera sans doute comme une date charnière dans la guerre contre l’Etat islamique (EI) : le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a proclamé la libération de Mossoul en début d’après-midi, après une longue bataille de neufs mois opposant les djihadistes aux forces armées irakiennes. Tombée aux mains des islamistes il y a trois ans, Mossoul était devenue un symbole de leur pouvoir. Le chef de l’Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, avait proclamé le califat depuis la mosquée de la ville.

Powered by WPeMatico

Similar posts