Huit princesses émiraties condamnées en Belgique pour esclavage moderne

Un tribunal de Bruxelles a condamné une princesse des Emirats arabes unis et sept de ses filles à 15 mois de prison avec sursis et à des amendes pour «traite des êtres humains» et «traitements dégradants» envers 23 femmes employées à leur service.

L’affaire judiciaire, connue en Belgique sous le nom des «princesses du Conrad», remonte à une période comprise entre 2007 et 2008. Huit princesses émiraties et leur majordome viennent d’être jugés pour avoir employé 23 femmes, dans des conditions proches de l’esclavage à l’hôtel Conrad (aujourd’hui Steigenberger) de Bruxelles.

Travaillant jour et nuit, sans permis de travail et sans titre de séjour, les femmes employées au service des princesses ne pouvaient se reposer que quelques heures par jour, sur des matelas posés à même le sol devant les portes de leurs maîtresses. Leurs mouvements étaient également limités puisqu’il leur était interdit de quitter l’étage.

Powered by WPeMatico

Similar posts