unnamed

Être un islamiste fiché S et avoir un permis de détention d’armes ? En France, c’est possible !

L’islamiste radical qui, lundi après-midi sur les Champs-Élysées à Paris, a lancé sa voiture (dans laquelle se trouvaient deux bonbonnes de gaz, un fusil d’assaut et deux pistolets automatiques) sur un fourgon de gendarmerie, détenait des armes en toute légalité !

Cet homme de 31 ans était fiché S pour « appartenance à la mouvance islamiste radical » depuis 2015, ce qui ne l’empêchait pas de disposer d’un permis de détention et de transport d’armes en tant que tireur sportif. Un permis renouvelé en février 2017 par la préfecture de l’Essonne…

Heureusement que les autorités nous répètent que l’état d’urgence permet de mieux lutter contre le terrorisme !

Comment: Il est évident que l’état d’urgence ne sert pas à lutter contre le terrorisme, mais à hystériser la population pour qu’elle vive dans un état de peur et de panique permanent, ce qui permet de la contrôler plus facilement. Sous couvert de « lutte contre le terrorisme », le pouvoir restreint les libertés individuelles et collectives (comme celle de manifester), et cela s’avérera bientôt très utile, car il est clair que les mesures ultra-libérales prônées par le gouvernement Macron ne manqueront pas de provoquer des troubles sociaux, et « l’état d’urgence » permettra de museler tous ceux qui auraient des velléités de protestation. On peut spéculer (au risque de passer pour des complotistes dégénérés au cerveau malade) que cet état d’urgence permanent pourrait également s’avérer utile en cas de troubles encore plus graves, type émeutes de la faim suscitées par des pénuries alimentaires causées par d’importants changements climatiques/terrestres…

Champs-Élysées: pourquoi l’assaillant, fiché S… par BFMTV

Powered by WPeMatico