unnamed

Tous à la gamelle : de 2% à 40%, de loser à député – l’effet magique du «label Macron»

De nombreux candidats du Modem ou de La République en marche, en passe de devenir députés, ont par le passé collectionné les scores modestes et les défaites à d’autres élections. Ils permettent de mesurer l’impact démesuré du «label Macron» sur ces élections.

C’est une longue quête qui touche à sa fin. Depuis longtemps déjà, Sophie Mette rêve de devenir députée. En 2007, elle s’était présentée dans la 8e circonscription de Gironde, obtenant 6,86% au premier tour : troisième et éliminée. En 2012, elle avait tenté sa chance dans la 9e circonscription : 3,79%, cinquième, éliminée. Dimanche dernier, elle s’est à nouveau présentée dans la 9e circo girondine et cette fois, elle est largement arrivée en tête, avec 31,21% des voix. Et l’on voit mal le député sortant Gilles Savary (17,38%) rattraper son retard au second tour…

Powered by WPeMatico