unnamed

OGM : mensonges, encore des mensonges, toujours des mensonges

Commentaire: Il y a suffisamment d’études scientifiques indépendantes qui confirment la nocuité des OGM pour que l’on puisse considérer ces derniers comme une menace majeure pour l’humanité, rien de moins. Nous avons tous en tête les études de Séralini et ses cobayes qui développent malformations, tumeurs et cancers lorsqu’ils sont nourris avec des plantes transgéniques. Nous connaissons les politiques de fraudes et de corruption des grandes compagnies comme Monsanto et consorts. Nous savons que les agriculteurs sont prisonniers, esclaves pour ainsi dire, de ces firmes de biotechnologie, grandes bio-pirates devant l’Éternel, qui n’hésitent pas à poursuivre, intimider, menacer et détruire la vie des paysans lorsqu’il s’agit de brevets, de contrats, de marchés, de surfaces cultivées, de surfaces cultivables. Nous savons aussi que l’agriculture vivrière et l’agriculture biologique n’ont pas leur place dans cette vision moderne cauchemardesque de l’agriculture industrielle.

On pourra consulter dans la rubrique « Santé », les articles qui parlent de l’alimentation et réaliser qu’il n’y a rien d’anodin à consommer des OGM, en particulier quand on prend conscience que notre santé, physique bien sûr, mais aussi aussi mentale -et finalement spirituelle ?- dépend de ce que nous avalons. Pour comprendre que nous y sommes, et jusqu’au cou :

OGM : inutilité et dangerosité une fois de plus démontrées
Necro-agriculture : les multinationales à l’assaut des semenciers africains
Agenda OGM : Greenpeace, riz doré, prix Nobel et crime contre l’humanité
Séralini : « Les OGM sont des éponges à herbicides »
Victoire en justice à Paris contre la cabale de Monsanto : « tout OGM est toxique pour l’homme et l’animal »
OGM : l’humanité menacée
OGM : quand les conditions environnementales modifient les gènes déjà modifiés…
Le mythe OGM de la productivité une fois de plus déboulonné
OGM, plantes mutées et hygiène chimique : tour d’horizon d’une catastrophe sanitaire
Quand les USA forcent les nations Africaines à adopter les OGM

Vous rappelez-vous les affirmations péremptoires de Big Biotech, affirmant que les aliments génétiquement modifiés étaient la principale raison pour laquelle le monde jouissait de la nourriture avec moins de résidus de pesticides ? Eh bien, il s’avère que ces promesses étaient comme toutes les autres revendications biotechnologiques – sans fondement.

Ce qui s’est réellement passé, c’est qu’une classe de pesticides nuisibles a simplement été remplacée par une autre. Une augmentation massive des néonicotinoïdes toxiques a remplacé les insecticides chimiques utilisés précédemment.

Ce n’est pas la première fois qu’une étude scientifique révèle que Monsanto et ses semblables provoquent vraiment une utilisation accrue des pesticides, mais une nouvelle étude souligne spécifiquement comment la biotechnologie a entraîné une « augmentation rapide » de l’utilisation d’insecticides néonicotinoïdes – en particulier dans le maïs génétiquement modifié et les cultures de soja. De quelle augmentation parlons-nous pour répondre à tous ceux qui veulent prétendre qu’il n’y a pas de preuve « statistique » contre l’agriculture OGM ?

Powered by WPeMatico