unnamed

En marche vers l’incompétence : « Des candidats En Marche n’ont même pas le niveau d’un délégué de classe »

Comment: Fraude, soupçons d’emplois fictifs, Bayrougate, charlatanerie (ou la « moralisation de la vie politique » selon Macron), incompétents… Les candidats d’En Marche, c’est un vrai festival de bras cassés. En regardant les « exploits » télévisuels de certains candidats, on ne sait plus s’il faut rire ou pleurer. On voit bien que ces incompétents sont de simples pantins qui, une fois élus députés, seront uniquement là pour servir la soupe et voter servilement les lois du gouvernement (enfin, celles qui ne seront pas « légiférées » par ordonnance).

Jean-Rémi Baudot (journaliste BFMTV) : « Le casting En Marche au niveau local laisse parfois à désirer. On a vu ces derniers jours des gens qui refusent de débattre avec des politiques plus expérimentés par peur de la confrontation. Et puis il y a ceux qui ne sont pas au niveau, et on se rend compte que certains n’ont même pas le niveau de délégué de classe. Une candidate du Rhône [Anissa Khedher] se décompose littéralement à la télévision, incapable de tenir un débat avec des arguments de fond, comme sur la forme, c’est en termes d’image absolument ravageur, et pour l’instant, peut-être que c’est elle qui sera élue. ».
– BFM TV, 16 juin 2017, 10h36

Powered by WPeMatico