En marche vers l’incompétence : « Des candidats En Marche n’ont même pas le niveau d’un délégué de classe »

Comment: Fraude, soupçons d’emplois fictifs, Bayrougate, charlatanerie (ou la « moralisation de la vie politique » selon Macron), incompétents… Les candidats d’En Marche, c’est un vrai festival de bras cassés. En regardant les « exploits » télévisuels de certains candidats, on ne sait plus s’il faut rire ou pleurer. On voit bien que ces incompétents sont de simples pantins qui, une fois élus députés, seront uniquement là pour servir la soupe et voter servilement les lois du gouvernement (enfin, celles qui ne seront pas « légiférées » par ordonnance).

Jean-Rémi Baudot (journaliste BFMTV) : « Le casting En Marche au niveau local laisse parfois à désirer. On a vu ces derniers jours des gens qui refusent de débattre avec des politiques plus expérimentés par peur de la confrontation. Et puis il y a ceux qui ne sont pas au niveau, et on se rend compte que certains n’ont même pas le niveau de délégué de classe. Une candidate du Rhône [Anissa Khedher] se décompose littéralement à la télévision, incapable de tenir un débat avec des arguments de fond, comme sur la forme, c’est en termes d’image absolument ravageur, et pour l’instant, peut-être que c’est elle qui sera élue. ».
– BFM TV, 16 juin 2017, 10h36

Powered by WPeMatico

Mort du chef de Daech Abou Bakr Al-Baghadi lors d’une frappe russe ?

Découvrez la photo publiée par le ministère russe de la Défense du bombardement des forces aériennes russes à Raqqa ayant éliminé près de 300 djihadistes, dont plusieurs chefs haut placés de Daech. Abou Bakr Al-Baghadi, leader du groupe terroriste, aurait également été tué.

Dans la nuit du 27 au 28 mai, l’aviation russe a bombardé un poste de commandement où étaient réunis des chefs haut placés de Daech qui discutaient des itinéraires de sortie des djihadistes par le « couloir sud » de Raqqa.
La frappe a eu lieu dans la banlieue sud de la ville syrienne de Raqqa. Des chasseurs Su-35 et Su-34 ont notamment pris part à l’opération antiterroriste, annonce le ministère russe de la Défense.

Powered by WPeMatico

Des experts prédisent que l’Intelligence Artificielle va dominer les humains dans moins de 50 ans

La question de l’IA qui va remplacer les employés humains est devenue l’un des sujets les plus chauds de l’actualité, et pour cause, les études continuent de faire l’éloge du potentiel de croissance et de richesse que présente l’IA en raison de l’augmentation de la productivité. En même temps, d’autres rapports mettent en garde contre les menaces de l’emploi et l’aggravation de l’inégalité des salaires entre les salariés qualifiés et ceux moins qualifiés.

En dépit de ces alertes, rien ne semble arrêter le progrès technologique. Selon une dernière étude publiée par les prestigieuses universités de Yale et d’Oxford, l’IA devrait dépasser les humains dans tous les domaines en moins de 50 ans. Pour arriver à cette prédiction, les deux universités se sont tournées vers des spécialistes de l’intelligence artificielle du monde entier. Ces derniers estiment que l’IA devrait nous dominer d’ici 2062, la probabilité de cette prédiction a été de 50 %. Néanmoins, il faudra attendre encore plus d’un siècle jusqu’à 2137 pour voir l’IA dominer toutes les activités humaines.

L’intelligence artificielle devrait maitriser beaucoup d’activités bien avant cette date. Dès 2024, les spécialistes s’attendent à ce que les machines deviennent meilleures que les humains dans la traduction des langues. De même, elles devront dominer des activités comme la rédaction de dissertations de lycée avant 2026, conduire un camion avant 2027 et remplacer les humains au commerce avant 2031. Les machines seront même aptes à écrire des livres best-sellers dès 2049 et à s’occuper de la chirurgie en 2053. En réalité, tous les jobs occupés par les humains seront automatisés dans les prochains 120 ans, ont dit les participants au sondage.

Le sondage de l’étude menée par les deux universités a été envoyé aux spécialistes de l’IA qui ont publié en 2015 des recherches dans l’une des deux grandes conférences de la discipline (la Conference on Neural Information Processing Systems et l’International Conference on Machine Learning). Au total, 352 chercheurs ont participé à l’étude.

Ces résultats ont « des conséquences sociales de grande portée », a dit Katja Grace de la Machine Intelligence Research Institute à Berkeley en Californie. Comment les enseignants vont-ils agir si l’on sait que les dissertations générées par ordinateur seront impossibles à distinguer des dissertations rédigées par les élèves, par exemple ?

Néanmoins, les humains seront toujours là pour gérer les problèmes qui suivront le déploiement de l’IA. Les spécialistes ont donné une probabilité de 5 % seulement de disparition de notre espèce, et ce malgré l’engouement des médias et le débat très tendu des dangers de l’IA.

Powered by WPeMatico

Non, non, non, les politiciens ne veulent pas notre bien

Commentaire: On pourra se rappeler que l’homme politique dépense une grande partie de son énergie -la partie restante étant, en général, dévouée à tirer profit de son statut- à convaincre encore et encore les citoyens de son utilité, de son intégrité. C’est bien là, remarquons-le, son grand tour de force. Le raccourci est fort simple : parler réussite et sécurité à la populace en promettant à cette dernière quelques mirages consommables qui la rendront momentanément satisfaite. A l’horizon, l’autre mirage, celui du bonheur et de la justice pour tous, que l’on promet d’atteindre à coup de lois, de règlements, de normes, de statuts, de réglementations, d’arbitrage, de consignes, de discipline, d’ordre, de solutions, de conventions. Rien de tout cela ne fonctionne, bien entendu. Depuis quelques décennies, on observe même une très nette aggravation des maux de notre société, et, suivant la même courbe, une dégradation des discours politiques, toujours plus mensongers, creux, stupides, symptomatiques de désordres psychologiques de plus en plus manifestes.

Non, les politiciens ne veulent pas notre bien. Ils ne peuvent, pour la plupart, servir de modèle et sont incapables de proposer un idéal de vie sociale et spirituelle qu’une existence entière consacrée à la recherche du pouvoir n’aura pas irrémédiablement corrompu. Et pour cause :

Ponérologie : pourquoi l’élite corrompue nous inflige autant de mort, de destruction et de souffrance
Ponérologie politique et servitude volontaire
Ponérologie politique : une science sur la nature du mal adaptée à des buts politiques
Comprendre la Ponérologie Politique – Andrew M. Lobaczewski

Prétendre en tant que candidat à un poste électif vouloir assurer le bonheur de la population, est un procédé démagogique qui permet de tromper une partie de la population.

Le bonheur n’est pas une notion universelle mais relative

Le personnel politique se comporte comme si sa conception idéaliste du bonheur devait être imposée à tout un chacun. Dans un style qui lui est propre, le bloggeur Hazukashi a parfaitement résumé la situation :

« On reproche à la politique d’être devenue une lutte cynique, une série de basses stratégies pour conquérir le pouvoir et le conserver. Mais il y a une autre conception, pire encore, qui se cache derrière. Sa dimension altruiste. Celle du jeune idéaliste pur et dur. Cette pulsion de l’homme-pieuvre qui veut votre bonheur, qui veut le bonheur de tout le monde, qui veut surtout que vous adoptiez sa conception du bonheur pour réaliser la paix sur Terre en vous englobant de tous ses tentacules comme dans un film pornographique Japonais… »

Powered by WPeMatico