unnamed

Méchants, méchants : La coalition occidentale confirme l’utilisation de munitions au phosphore blanc en Irak et en Syrie

Sur les deux théâtres d’opérations militaires de Raqqa, en Syrie, et de Mossoul, en Irak, les Etats-Unis ont décidé de recourir au phosphore blanc. L’ONG HRW s’inquiète de l’utilisation de telles armes dans des zones urbaines densément peuplées.

Le phosphore blanc est un explosif, mais ses capacités incendiaires (cœur de l’explosion) sont nettement supérieures au napalm. Le phosphore qui ne brûle pas s’échappe sous la forme d’un nuage corrosif, ce qui le classe dans la catégorie des armes chimiques.

Lors d’utilisations offensives, les concentrations de phosphore sont si élevées que le nuage blanc en question est souvent beaucoup plus meurtrier que l’explosion. ( Source )

Powered by WPeMatico