Propagande climatique : bientôt coupable de « crime contre l’Humanité » pour les récalcitrants du réchauffement ?

Commentaire: La valeur des mots et le sens qu’on leur donne ont une importance cruciale, et même tout à fait vitale, de nos jours. Vitale, finalement, puisque quelques mots employés inconsidérément, ou considérement, c’est selon, peuvent nous envoyer en taule. C’est que la liberté d’expression, c’est bien tant qu’il n’y a pas trop de monde pour l’utiliser ; tant qu’il n’y a pas trop de monde pour écouter. C’est bien aussi du moment qu’il existe des lois comme la loi Gayssot qui nous assure qu’on peut dire ce que l’on veut, si si, mais qu’on peut éventuellement finir emprisonné, la vie ruinée. A l’heure où l’on criminalise tout ce qui peut être dit et pensé, il ne faut pas beaucoup d’imagination pour comprendre que les prosélytes du réchauffement climatique, inquisiteurs des temps modernes, n’ont qu’un désir : empêcher les « climato-sceptiques » de s’exprimer ; idéalement, à coup de lois coercitives. Et effectivement, être coupable de « crime contre l’humanité », c’est tomber sous le coup de la loi. Trump n’est sans doute pas un sceptique du réchauffement pur et dur et Nicolas Hulot est probablement sincère, malgré son ignorance. Parler de « crime contre l’humanité » d’une façon aussi absurde et grotesque pour une théorie qui ne fait pas consensus a des effets pourtant très négatifs : entre autres celui d’habituer la population à considérer que l’on doit punir ceux qui pensent différemment. On s’en doute, ce n’est qu’une question de temps, si du temps il en reste, pour que soit imposé, légalement, la bonne façon de penser. Que les relayeurs des théories »hérétiques » ne soient alors condamnés, eux-aussi, pour apologie de crime contre l’humanité…

Pour se convaincre que, comme toujours, c’est bien notre liberté qui est en jeu :

Vous doutez du réchauffement climatique ? Vous aurez votre tête de criminel placardée sur une affiche dans les rues de Paris
USA : l’Inquisition Climatique se met en place
Propagande climatique et déluge orwellien
Et un p’tit coup de fascisme climatique, un
RoboCOP21, ou le fascisme climatique
Propagande climatique : la grand-messe du FLIC21
Propagande climatique : Hitler, enfin !
La nouvelle religion du « réchauffement climatique »
Le fascisme climato-excité français

Les accords de Paris sont-ils un « crime contre l’Humanité » ? Regard d’un juriste sur une définition évolutive.

« C’est un message d’une violence inouïe qui est envoyé à ces millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui chaque année, à cause des conséquences des changements climatiques, sont obligés de quitter leur territoire. C’est un message d’une violence inouïe aux familles de ceux et celles qui par millions, meurent chaque année de la pollution due à l’utilisation des énergies fossiles. C’est un message d’une violence inouïe aux générations futures » a expliqué Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, le 2 juin en réaction au retrait des États-Unis, la veille, de l’accord de Paris. Il s’agissait d’ailleurs d’une des promesses faite par Donald Trump au cours de sa campagne.

Powered by WPeMatico

Intestin grêle : le cerveau de notre cerveau

Il travaille en permanence pour nous et, pourtant, les propos à son sujet son bien souvent stériles. Il est le premier acteur de notre santé et fait de nous ce que nous sommes. Cet organe est l’un des plus longs du corps humain puisque mesurant, en moyenne, 8 mètres. Vous l’aurez peut-être compris, il s’agit de l’intestin grêle. Ce formidable organe régit nos humeurs, notre état de santé et la manière dont travaille notre cerveau (celui situé a l’intérieur du crâne). Cependant, rares sont les personnes sachant précisément le situer et encore plus rares sont celles conscientes de son véritable rôle.

Dans le siècle de la décadence alimentaire par excellence, Res Communis revient aujourd’hui aux fondements de la digestion et de l’assimilation nutritionnelle. Enquête.

Powered by WPeMatico