Propagande climatique : petit délire suisse entre amis

Commentaire: Dans la logique grotesque du fameux « bilan carbone » qu’on inflige à la populace pour bien la formater, on pourra se demander combien de temps il faudra faire tourner cette usine ridicule pour qu’elle puisse elle-même récupérer un bilan neutre, en rapport avec les matières premières coûteuses qu’il a fallu faire venir des 4 coins de la planète pour sa construction… Sinon, et à propos du réchauffement glacial qui s’annonce :

Un âge glaciaire pour bientôt !
Le professeur Istvan Marko explique pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rire
Quelques froides vérités sur le « réchauffement climatique », avec le Pr Gervais
Quelques éléments-clés pour les (sur)excités du réchauffement climatique
Réchauffement climatique : un des plus grands scandales de notre époque

Comme chacun sait puisque les médias mainstream le répètent depuis maintenant plus de 20 ans (et qu’il faut les croire sur parole), c’est le CO2 produit par la combustion du pétrole, du gaz et du charbon qui est responsable du réchauffement climatique global. Nous sommes donc tous coupables et devrons nous repentir avant de griller comme des toasts. Cette stratégie de la peur et de la culpabilisation a été très bien rodée par la chrétienté pendant des siècles : nos ancêtres achetaient des indulgences pour la paix de l’âme et c’est ainsi que le Vatican a accumulé dans ses caves des richesses extravagantes. À ce propos une de mes amies ayant un passeport diplomatique a pu visiter ces caves, brièvement, et ce qu’elle a retenu est qu’on se croirait à Fort Knox en plus grand.

En ce qui concerne cette histoire de climat, montée de toute pièce et basée sur des mensonges au mépris des lois les plus fondamentales de la physique, il s’agit comme le fit le Vatican durant des siècles d’enrichir les riches au détriment des moins riches et des pauvres en les assénant de taxes diverses pour soit disant sauver le climat.

Les relents malthusiens mis en avant par le Club de Rome et ouvertement repris par le Club de Bilderberg contribuent également à amplifier cette culpabilisation globale car si l’humanité produit trop de CO2 c’est tout simplement (aussi) parce que la croissance de la population est devenue hors de contrôle. Réduire la consommation d’énergie, juguler la croissance de la population et par voie de conséquence appauvrir l’ensemble de l’humanité pour le plus grand profit d’une élite qui prépare déjà la mise en place d’un système totalitaire au niveau planétaire, tel est en réalité l’objectif jamais clairement avancé de toute cette histoire de climat.

Powered by WPeMatico

Similar posts