Bientôt plus de plastique que de poissons dans les océans

Commentaire: La vie sur Terre est apparue dans les océans. Quelques 3-4 milliards d’années après ce jour important, la biosphère de notre planète est riche de centaines de milliers d’espèces vivantes et les écosystèmes ont une diversité incroyable. Il n’y a pas un seul endroit où la vie n’existe pas.

C’était avant.

Les inventions technologiques de l’espèce dominante du moment, l’être humain, sont en train de changer tout ça. En 3-4 milliards d’années là aussi ? Pas vraiment. Pourquoi faire si long d’ailleurs ? Une petite centaine d’années suffit, soit 0.0000002 % du temps alloué à la vie elle-même sur cette planète : c’est bien tout ce qu’il faut aux hommes pour ravager le monde qui les a vu naître. On aurait pu parler de l’air pollué ou de la terre contaminée, mais allons plutôt à l’essentiel : sans océan, il n’y plus trop de quoi respirer, ici bas. Le merveilleux plancton, qui produit plus la moitié de l’air que nous respirons, est menacé. L’équation, pourtant simple à comprendre, nous montre que seul un manque de conscience quasi-pathologique permet d’expliquer cette situation surréaliste dont de plus amples détails sont donnés ci-dessous.

Pollution marine : effet du plastique sur les poissons… que nous mangeons
Le « 7ème continent » et ses paillettes de plastique
Pas de changement : les moules sont toujours bourrées de plastique
Un peu de miel au plastique?
Qui veut une banquise en plastique?
Le 8e continent : dépotoir marin en plastique
Cosmétiques : des microbilles de plastique polluent l’océan…
Les eaux de l’Antarctique sont infestées de millions de fragments de plastique

Des montagnes de déchets plastiques, bouteilles, sacs, microbilles et microfibres, envahissent les cours d’eau du monde entier. En 2015, les chercheurs ont calculé que 192 pays côtiers génèrent 275 millions de tonnes métriques de déchets plastiques, dont 5 à presque 13 millions sont déversées dans l’océan.

Pire encore, ils ont estimé que si la gestion des déchets n’est pas améliorée, la quantité de plastique déversée dans l’océan pourrait doubler d’ici 2025. La mauvaise gestion des déchets est un problème particulièrement important en Chine, en Indonésie, au Vietnam, en Thaïlande et dans les Philippines, qui sont les 5 plus gros pollueurs en termes de plastique. Aux États-Unis, l’un des plus gros producteurs de déchets, les ordures sont un problème grave, en particulier les plastiques à usage unique, tels que les bouteilles de soda, les pailles et les emballages de chips. D’après Ocean Conservancy, une organisation de défense de l’environnement, certains plastiques sont si persistants, même dans l’eau salée de l’océan, qu’ils seront encore reconnaissables dans 400 ans.

Powered by WPeMatico

Similar posts