unnamed

Les morts de Manchester et l’Empire britannique

De nouveaux détails ont émergé sur la familiarité préalable des agences de renseignement britanniques avec le kamikaze de Manchester, Salman Abedi, dont l’assaut meurtrier lundi soir a coûté la vie à 22 personnes.
Compte tenu des liaisons d’Abedi et de ses déplacements précédant l’attaque, la seule explication pour l’avoir laissé en liberté pendant si longtemps est qu’il était une source protégée – une partie d’un large réseau d’opérateurs utilisés par la Grande-Bretagne et les États-Unis pour mener leurs opérations néfastes au Moyen-Orient.

Powered by WPeMatico