unnamed

La version officielle de l’attentat suicide de Manchester se révèle fausse

Il n’a pas fallu 24 heures pour qu’il soit révélé que l’affirmation de la Première ministre Theresa May selon laquelle le kamikaze de Manchester n’était connu des services de renseignement britanniques que « jusqu’à un certain point » était mensongère.

Les informations données par des connaissances d’Abedi et une série de fuites provenant de sources des services de renseignement américains et français indiquent clairement que les services de sécurité savaient que le jeune homme de 22 ans qui a pris la vie de 22 personnes au concert d’Ariana Grande à la Manchester Arena lundi soir était une menace sérieuse pour la sécurité publique.

Les services de renseignement britanniques ont été prévenus il y a cinq ans qu’Abedi était un kamikaze potentiel. La BBC a signalé que deux amis de faculté d’Abedi avaient chacun de son côté appelé la police durant cette période parce qu’ils s’inquiétaient du fait qu’il « soutenait le terrorisme » et avait exprimé l’opinion qu’« être un kamikaze était OK ».

Le journaliste de la NBC Richard Engel a tweeté qu’un agent du renseignement américain a déclaré aux journalistes que la famille d’Abedi avait averti les responsables de la sécurité britanniques qu’il était « dangereux ».

Le ministre français de l’intérieur, Gérard Collomb, a révélé qu’Abedi avait des liens « avérés » avec l’État islamique et que les services de renseignement britanniques et français avaient des informations indiquant qu’Abedi s’était rendu en Syrie, d’où il était revenu récemment.

Powered by WPeMatico