unnamed

Rodrigo Duterte est face à « la même dynamique » que le président Bachar el-Assad contre Daesh

Les ONG comme Human Rights Watch et Amnesty International mènent une sorte de guerre publicitaire contre les gouvernements qui ne sont pas amis des Etats-Unis, et maintenant c’est le cas des Philippines, explique le journaliste Patrick Henningsen.
RT : Pensez-vous qu’après s’être assigné le terrorisme comme nouvelle cible, Rodrigo Duterte aura un grand soutien international car sa sa guerre contre la drogue avait été condamnée par beaucoup et jugée trop brutale ?

Powered by WPeMatico