unnamed

L’Ukraine choisit la voie de la dictature et de la guerre, alors que les autorités perdent totalement le contrôle du pays et la raison

L’Ukraine s’effondre, inexorablement, et plus rien ni personne n’est en mesure d’arrêter ce train fou qui fonce vers le gouffre. Et si certains pensent que la situation est déjà suffisamment grave et qu’il ne faut pas faire de catastrophisme, Dmitry Orlov dans son dernier article traduit par le Saker francophone donne tout de suite le ton : ça va encore empirer.

« Nous avons une nation en faillite et effondrée, en guerre avec elle-même. Elle est gérée par des voleurs, qui interfèrent avec le fonctionnement de son réseau électrique en jouant avec des fournisseurs clés, afin de satisfaire les fanatiques « nationalistes », tout en se gavant simultanément sur la bête. Vous auriez raison de penser que cette situation est plutôt mauvaise. Mais peu importe la façon dont les choses sont mauvaises, il est toujours possible de les rendre encore pires. »

Son analyse rejoint totalement celle que j’énonce depuis des mois : les décisions « nationalistes » des autorités ukrainiennes actuelles mènent le pays au suicide collectif pur et simple. Je vous encourage d’ailleurs à aller lire son article en entier, car il est très instructif, entre autre sur les conséquences de ces décisions sur le réseau électrique ukrainien, et les risques pour la sécurité nucléaire que ces décisions font peser sur l’ensemble du continent européen.

Et si certains se demandent pourquoi cette idéologie est mortifère, Orlov l’explique par le fait que l’identité culturelle ukrainienne est en fait celle de la victimisation permanente. Si quelque chose va mal ce n’est pas de leur faute, c’est toujours de celle des autres. Malheureusement on ne peut avancer avec une mentalité pareille. Lorsqu’on est incapable de tirer les leçons de ses erreurs, on est condamné à les répéter sans fin jusqu’à la mort.

Powered by WPeMatico