Possible catastrophe nucléaire d’Hanford ? Toujours pas de solution en vue

Commentaire: Prenons tout de même 30 petites secondes pour (re)prendre conscience de l’incroyable énormité de la situation : pour satisfaire nos besoins énergétiques, nous nous servons d’éléments radioactifs extrêmement dangereux, non recyclables, en quantité sans cesse plus importante, dont on ne sait que faire une fois que nous les avons utilisés ; nous finissons par les enterrer, faute de mieux, jusqu’à rendre inhabitables des zones entières dans ce monde bien évidement limité qui est le notre. Pour faire marcher, donc, grâce à la production de chaleur, des machines à vapeur qui, elles, produisent de l’électricité…

Pour mieux appréhender la malédiction nucléaire :

Nucléaire, l’énergie du désespoir
Roulette nucléaire – La vérité sur la source d’énergie la plus dangereuse sur Terre
Camp de concentration nucléaire pour tous
Arnie Gundersen : déchets nucléaires, le cadeau éternel
Lobby nucléaire mondial et déchets radioactifs

Le dépôt de déchets nucléaire de Hanford, dans l’État de Washington, est considéré comme le site le plus pollué des États-Unis. Il est formé en partie par les ruines de PUREX, une installation d’extraction de plutonium, à partir d’uranium, qui a été utilisée pour fabriquer les armes nucléaires de la Seconde guerre mondiale et pendant toute la Guerre froide. L’extraction du plutonium à partir de combustible d’uranium est un procédé chimique qui entraîne des déchets agressifs et hautement radioactifs.

Mardi, un incident s’est produit sur le site. Un trou dans la terre est apparu, au-dessus d’un ancien tunnel ferroviaire rempli de matériel radioactif. Les travailleurs comblent maintenant ce trou à l’aide de cinquante camions remplis de déchets. Les fonctionnaires affirment qu’aucune libération de produits chimiques ou radioactifs n’a eu lieu.

Powered by WPeMatico

Similar posts