unnamed

MEILLEUR DU WEB: Le sucre, cette calamité qui détruit notre santé

Commentaire: L’industrie du sucre, c’est démontré, a magouillé pour que ce dernier soit considéré comme inoffensif. Le mensonge, par la suite, va bien plus loin : le sucre est devenu indispensable au bon fonctionnement de notre corps ; sans lui, point d’énergie. Devenant, ainsi, bon pour la santé. Bien sûr, les maladies liées à la consommation de sucre n’ont pas cessé de progresser. Il a donc fallu, dans la foulée et à l’aide de scientifiques sans scrupules, trouver un coupable : le gras. Celui-ci, qui était réellement bon pour nous, est devenu mauvais. En regardant de plus près la genèse de cette manipulation, on se rend compte qu’il suffit de peu pour qu’une conspiration, appelons les choses par leur nom, aboutisse et ait des conséquences incalculables pour la population toute entière. Car il s’agit bien de cela, et « il n’est pas exagéré de dire que le sucre, qui joue un rôle majeur dans l’apparition et le développement des maladies qui nous éreintent, est l’un des fléaux de l’humanité. Au même titre que les criminels de guerre que l’on juge pour leurs actes d’une gravité particulière, ne devrait-on pas condamner ces mêmes industriels et scientifiques corrompus qui ont décidé, par avidité, d’assujettir leurs semblables à la tyrannie du goût sucré ? Une tyrannie prenant la forme d’une dépendance entraînant la mort à court, moyen ou long terme, c’est selon. »

La calamité du sucre, plus en détail :

Elle arrête le sucre pendant un an, voici ce qui s’est passé
Les manipulations criminelles de l’industrie du sucre
C’est officiel : l’industrie a conspiré pour faire croire que le sucre était sans danger
Se libérer du sucre qui détruit foie et cerveau
Sucre : le doux mensonge ou le doux poison
Addiction au sucre : comment le sucré s’est imposé dans nos assiettes et met en péril notre santé
Le sucre, l’ennemi « numéro 1 » de l’humanité

Chez les plus de 65 ans, une personne sur neuf est atteinte de la maladie d’Alzheimer, et on estime que la maladie est aujourd’hui la troisième cause de décès aux États-Unis, après les maladies cardiaques et le cancer. Des recherches de plus en plus nombreuses suggèrent qu’il y a un lien très étroit entre votre alimentation et votre risque de développer la maladie d’Alzheimer, par des voies similaires à celles qui provoquent le diabète de type 2.

Contrairement aux idées reçues, votre cerveau n’a pas besoin de glucose, et fonctionne même mieux en brûlant d’autres types de carburants, en particulier les cétones, que votre corps produit en réaction à la digestion des bonnes graisses. Selon certains experts, comme le Dr. Ron Rosedale, la maladie d’Alzheimer, ainsi que d’autres maladies du cerveau, seraient dues en grande partie à l’utilisation constante de glucose par le cerveau, comme source de carburant.

La maladie d’Alzheimer avait été provisoirement surnommée « le diabète de type 3 » début 2005, lorsque les chercheurs ont découvert qu’en dehors du pancréas, le cerveau aussi produit de l’insuline, et cette insuline cérébrale est nécessaire à la survie des cellules du cerveau.

Powered by WPeMatico