unnamed

Dormons pour être plus éveillé !

Commentaire: Nous passons quelques dizaines d’années à dormir, dans notre vie. Si l’on est privé d’air, nous mourrons en quelques minutes ; si l’on est privé d’eau, en quelques jours ; privés de sommeil -le record officiel étant de 11 jours- l’issue devient probablement fatale passé ce délai. Le manque de nourriture, quant à lui, est gérable sur plusieurs semaines… On comprend donc l’importance que revêt le sommeil dans notre existence d’être humain. Comme de bien entendu, notre mode de vie moderne nous incite à négliger constamment ce qui est indispensable à notre bien-être, si ce n’est à notre survie, comme on l’a vu précédemment. Notre air est pollué, notre eau, souillée, notre nourriture, dégénérée. Il va de soi que notre sommeil est impacté, lui aussi ; sa fonction réparatrice, entre autres fonctions, largement diminuée : stress, bruit, lumières artificielles, champs electro-magnétiques perturbateurs, tout est là pour que nous ne puissions plus nous reposer convenablement.

Parmi les innombrables effets délétères du manque de sommeil, il y a cette altération de notre perception de la réalité qui est alarmante :

Les premiers symptômes qui se manifestent sont les troubles de l’humeur, comme une irritabilité et une irascibilité croissantes, la bipolarité et l’indifférence à l’environnement avec le désir de rester seul. Vient ensuite l’instabilité psychomotrice. La personne ne peut rester immobile, éprouvant le besoin de se déplacer, de changer de place, de position (debout, assis). De ce fait, elle a des difficultés à fixer son attention. Puis, apparaissent les troubles de la sphère visuelle (hallucinations, changement de forme des objets…), des troubles somoesthésiques (fourmillements, augmentation de la sensibilité à la douleur), auditifs (sifflements, bruits lointains…). Finalement, les chercheurs ont mis en avant des troubles plus graves et dangereux pour la santé : une désorganisation de la pensée (délai de réflexion augmenté, amnésies, confusion, désorientation), de nombreux troubles végétatifs (tachycardie, hyperthermie, sensation de faim…). De plus, la perception temporelle est modifiée. Ici.

Au vu de ce qui nous est tombé dessus récemment en France, nous avons sans doute tous besoin d’une bonne cure de sommeil, n’en doutons pas.

Les terrifiants effets du manque de sommeil
Ce que le manque de sommeil nous fait subir
Comment la durée de sommeil influence le risque de tomber malade
Effets du manque du sommeil sur le cerveau
Se priver de sommeil pourrait déranger vos gènes
Effet immédiat du manque de sommeil sur le système immunitaire

Un bon sommeil est l’un des piliers du bien-être, sans lequel vous ne pouvez pas être en parfaite santé. Un sommeil perturbé peut augmenter vos risques de contracter de nombreuses maladies et troubles, notamment :

Des maladies cardiaques
Des ulcères d’estomac
Des troubles de l’humeur comme la dépression
Le cancer

De nombreux facteurs peuvent contribuer à un mauvais sommeil, notamment les carences en vitamines et minéraux. Un article de LiveScience sur le sujet met en avant trois nutriments associés à trois troubles courants du sommeil. J’y ajouterais la mélatonine, qui est à la fois une hormone et un antioxydant :

Une carence en magnésium peut provoquer des insomnies
Un manque de potassium peut entraîner des difficultés à rester endormi toute la nuit
La carence en vitamine D est associée à une somnolence diurne excessive

Powered by WPeMatico