Ingérence des USA aux élections françaises ?

Le soutien exprimé par l’ex-président américain à Emmanuel Macron ne passe pas au Front national. Pour la nièce de Marine Le Pen, la démarche de Barack Obama est le signe d’une soumission future de la France à l’OTAN et aux Etats-Unis.

« Il est parfaitement incroyable aujourd’hui qu’un ancien président américain puisse venir s’ingérer de manière aussi directe dans la politique française », a lancé Marion Maréchal-Le Pen sur LCI ce 5 mai, un jour après que Barack Barack a apporté son soutien à Emmanuel Macron dans une vidéo.

Powered by WPeMatico

Dans son livre « Un président ne devrait pas dire ça » Hollande explique nettement qu’il a fondé « en Marche » le mouvement d’Emmanuel Macron.

Cet extrait provient du livre « Un président ne devrait pas dire ça… », sorti le 2 mars 2017. Les médias se moquent très souvent des réseaux sociaux et pourtant, c’est un internaute lambda qui a publié cette page le 29 avril dernier sur Twitter. Personnellement, je n’ai pas lu ce livre mais un autre internaute confirme que cet extrait est authentique. Je vous laisse le découvrir :

« Tant qu’il y avait des partis de gauche, les communistes, les Verts, qui acceptaient de faire alliance avec le PS et qui représentaient quelque chose, on n’avait aucun intérêt à refonder le PS, commence-t-il. Mais dès lors que ces alliés se sont rigidifiés, sectarisés, il faut faire sans ces partis-là.

Comment ?

Avec le parti le plus important, on en fait un nouveau qui permet de s’adresser aux électeurs ou aux cadres des autres partis. Ce que vous ne faites plus par les alliances, vous le faites par la sociologie. Par l’élargissement. C’est une œuvre plus longue, plus durable, moins tributaire d’alliances. Vous pouvez imaginer que viennent aussi des gens qui n’ont jamais fait de politique partisane, des gens du centre… »

Ca ne peut pas être un jeu d’appareil, insiste Hollande, parce que ce n’est pas en additionnant les socialistes, un bout de Radicaux, quelques communistes et quelques écologistes, c’est en disant : voilà, on fait une grande formation politique… »

Ce nouveau mouvement, susceptible de réunir toute la gauche dite de gouvernement, Hollande imaginait alors le lancer dès le « début de l’année 2016 ». Il a pris du retard, manifestement. On n’a pas osé franchir le pas. « Il y a intérêt à le faire dans la perspective d’une élection présidentielle plutôt qu’au lendemain », justifie-t-il.

Powered by WPeMatico

Pourquoi la perte d’un animal domestique est aussi douloureuse que celle d’un membre de notre famille

Avez-vous déjà entendu un de vos amis dire que la perte de son chien était plus douloureuse que la perte d’un de ses proches ? Cela vous est-il déjà arrivé de penser la même chose ? La société nous a conditionnés pour avoir honte de telles émotions, mais des chercheurs suggèrent qu’il est parfaitement justifié de ressentir un grand vide quand nous perdons un animal domestique.

Powered by WPeMatico

La truanderie, l’arnaque, l’escroquerie Macron

Commentaire: Le Pape ne sait pas d’où vient Macron et il « ne comprends pas la politique intérieure française ». Comme la majorité de la population. En état d’aberration mentale -comment expliquer autrement le fait que des millions de personnes s’apprêtent à élire comme président un inconnu aux dents blanches- le citoyen, ensorcelé, sidéré, se laisse avoir par un tour de passe-passe incroyablement grossier ; il est sur le point d’être représenté par une créature politique à l’opposé de ses intérêts les plus vitaux, les plus essentiels et les plus fondamentaux. La réalité, nous faisons pourtant plus que l’effleurer :

Débat Le Pen – Macron : Macron a menti, c’est bien lui qui a cédé SFR à Patrick Drahi – Preuves à l’appui
Débat Le Pen-Macron : Macron a encore menti, il a bien vendu les chantiers navals de Saint-Nazaire aux Italiens
Macron psychopathe ? C’est par ici…
Macron, droits de l’Homme et regression sociale
Au Macronistan, En marche !… vers la répression et la surveillance
Macron-ge son frein, présidentielles et spasmes du système

Tous les politiques, tous les médias, tous les syndicats, toutes les associations, tout le monde est en train de nous expliquer qu’on ne peut pas, qu’on ne doit pas voter Marine Le Pen au second tour. Mais ils oublient de nous dire que ce sont eux qui l’ont mise à cette place pour servir de repoussoir et mieux se maintenir au pouvoir. C’est une pièce de théâtre en 3 actes qu’ils jouent aux Français, les forçant à devenir acteurs de leur propre manipulation.

Acte I : On reprend et on banalise les idées d’extrême droite

Depuis longtemps, Hollande, Valls et le parti socialiste le savent parfaitement: face à un candidat de la droite classique, ils n’ont aucune chance. Alors il faut coûte que coûte faire monter le Front National suffisamment pour se retrouver face à lui au second tour. Pour cela, la stratégie est simple, on met régulièrement au goût du jour les thématiques du Front National et on banalise ses idées en les reprenant jusqu’au plus haut sommet de l’état.

Powered by WPeMatico

MEILLEUR DU WEB: Débat Le Pen-Macron : Macron a encore menti, il a bien vendu les chantiers navals de Saint-Nazaire aux Italiens

Communiqué de presse de Gauthier Bouchet, candidat du Front national (FN) à l’élection législative dans la huitième circonscription de la Loire-Atlantique

Commentaire : Cet article n’a pour but que de prouver le mensonge pathologique et donc dangereux du candidat Emmanuel Macron. Voir aussi :Débat Le Pen – Macron : Macron a menti, c’est bien lui qui a cédé SFR à Patrick Drahi – Preuves à l’appuiEmmanuel Macron: haute trahison et pillage de l’industrie française – Vente d’Alstom aux Américains et de SFR à DrahiMacron psychopathe ? C’est par ici…

Hier soir, durant le débat télévisé d’entre-deux tours de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a fait preuve de malhonnêteté lorsque le sujet des chantiers navals de Saint-Nazaire a été évoqué. Une fois de plus, c’est Marine Le Pen qui a parlé avec franchise. Son poursuivant du Système, lui, actait le renoncement du Gouvernement sur ce dossier… comme tant d’autres.
Oui, Emmanuel Macron, nommé ministre de l’Industrie en 2014, n’a rien fait pour préserver les chantiers navals de Saint-Nazaire — tout comme l’ensemble de nos grandes infrastructures industrielles — des fléaux nouveaux qui les accablent : travail détaché, transferts de compétences, politique commerciale au doigt mouillé… en témoigne le piteux épisode des Mistral russes.

Oui, Emmanuel Macron, en poussant au maximum la France dans l’intégration européenne durant son ministère, n’a rien fait pour la préserver des excès du libre-échange, là où son prédécesseur au « Redressement productif » essayait au moins de poser sur le plan théorique la question du protectionnisme.

Powered by WPeMatico

Le véritable crime de la Corée du Nord est qu’elle n’est pas soumise aux Etats-Unis

Chaque président américain envisage de renverser le gouvernement nord-coréen, car ce pays, comme la Syrie, n’est pas soumis et colonisé par Washington, juge Daniel Shaw, expert en affaires publiques et professeur à l’Université de New York.

Donald Trump s’est récemment prononcé sur les décisions difficiles qu’il a dû prendre depuis son entrée en fonction. Dans une interview à CBS News, le président américain a expliqué sa décision de frapper la Syrie le mois dernier et les réflexions qu’elle lui a inspirées.

Powered by WPeMatico

Quand le journal « Le Monde » se met à parler de la psychopathie

L’énigme maléfique des psychopathes

Frappés de cécité morale et affective, ces prédateurs intriguent la science. Des équipes relèvent le défi de leur prise en charge et l’imagerie cérébrale tente de décrypter l’origine du mal.

Commentaire : Vraiment ? Alors ils feraient bien de lire « La Ponérologie Politique ».

Quand nous croisons un de ces prédateurs, c’est pour notre malheur. C’est qu’ils savent l’art de séduire. Et de nous entraîner dans leur ronde autolâtre. Jusqu’à ce que tout bascule. Ils avancent masqués. S’ils séduisent, c’est que nous ignorons à qui nous avons affaire. Quand nous le comprenons, c’est souvent trop tard. Un air glacé glisse sur notre nuque. Nous arrive-t-il de côtoyer l’un d’eux, sachant ce qu’il a fait ? Une sueur froide coule dans notre dos.

C’est, littéralement, ce qu’a vécu le professeur Thierry Pham, psychologue, à la maison d’arrêt de Mons (Belgique). « Je recevais un détenu pour faire son bilan psychologique. Il avait fait plusieurs évasions avec prises d’otages. C’était notre première rencontre. Il est entré dans mon bureau. Au lieu de s’asseoir face à moi, il a lentement fait le tour de la pièce. Puis il est passé ­derrière moi en me frôlant. Les minutes m’ont semblé très ­longues. J’ai hésité, mais je n’ai pas appelé le ­service de sécurité. Ç’aurait été avouer mon anxiété, ­reconnaît-il aujourd’hui. Je me suis écarté, il a fini par s’asseoir. J’ai compris que c’était une lutte de pouvoir, une forme extrême d’intimidation. »

Powered by WPeMatico