unnamed

La Russie, l’Iran et la Turquie ont signé un mémorandum sur la création de zones de sécurité en Syrie

Le 4 mai, les chefs des délégations russe, iranienne et turque – parrains de ces pourparlers de paix à la conférence d’Astana – ont signé un mémorandum sur la création en Syrie de zones de « désescalade », comme les a appelées Vladimir Poutine.

Un des membres de la délégation de l’opposition syrienne a protesté contre la signature du document par l’Iran et quitté la salle. « Nous n’acceptons pas que l’Iran soit un Etat garant de la paix », a-t-il crié en sortant alors que la plupart de ses homologues sont restés dans la salle. L’envoyé spécial des Nations unies en Syrie Staffan de Mistura a pour sa part salué l’initiative tripartite.

Powered by WPeMatico