Soyons un peu moins psychotiques avec les huiles de poissons

Commentaire: A voir l’état de la planète, notre aliénation mentale ne fait plus aucun doute. On peut donc user et abuser de bons acides gras d’origine animale qui permettent à notre cerveau de mieux fonctionner, et donc de mieux appréhender la réalité. C’est bien à cette dernière, peu reluisante, qu’il convient de prêter attention : la déliquescence de nos sociétés n’est-elle pas celle avant tout de notre corps et notre esprit ? La destruction que nous semons autour de nous n’est-elle pas celle initiée, en premier lieu, à l’intérieur de nous et envers nous-même ? Ainsi devient-il possible, c’est une bonne nouvelle, de renverser la vapeur. En acquérant les connaissances nécessaires à la prise de conscience que notre corps et notre esprit ne font peut-être qu’un ; en sachant qu’il y a des règles à respecter pour que ceux-ci fonctionnent bien. Force et liberté regagnée par nos assiettes ? Cela semble être en partie possible.

Un esprit en bonne santé grâce, aussi, à un corps sain
Santé : les bonnes graisses, essentielles… en tout
Alimentation riche en graisse – Art et science de la cétose nutritionnelle
La cétose et les cétones : comment une alimentation riche en graisse améliore le fonctionnement du cerveau
Le gras, bénéfique dans les cas de schizophrénie
Acide gras et capacités cognitives

En 1999, le Dr. Andrew Stoll, psychiatre à Harvard, a publié une étude montrant que les acides gras oméga-3 améliorent le cours de la maladie chez les personnes atteintes de trouble bipolaire. En 2001, il a publié le livre The Omega-3 Connection, qui est l’un des premiers ouvrages à avoir attiré l’attention et à avoir appuyé l’utilisation des acides gras oméga-3 pour traiter la dépression.

Aujourd’hui, plus de dix ans plus tard, des recherches supplémentaires ont été menées qui soutiennent l’importance des acides gras oméga-3 pour la santé mentale, notamment une étude qui pourrait se révéler révolutionnaire et qui a été présentée en novembre 2014 à l’International Early Psychosis Conference (Conférence Internationale sur les premiers stades de la Psychose) à Tokyo, au Japon. Si l’un de vos proches est atteint d’une forme quelconque de psychose ou présente des signes d’un trouble éventuel, une supplémentation en acides gras oméga-3 d’origine animale peut représenter une forme de traitement efficace et sans danger.

Powered by WPeMatico

Similar posts