unnamed

Quand le silence règne : la tragédie d’Odessa, 3 ans après

Dans une indifférence quasi-totale en occident, le 2 mai 2014, 42 opposants au mouvement « Euromaïdan » étaient brûlés vifs à Odessa. Une tragédie qui avait attisé la guerre civile dans ce pays multiculturel. Trois ans après, la commémoration de ce massacre s’est déroulée sous tension maximale. Alertes à la bombe, blindés et snipers sur les toits, le dispositif des forces de l’ordre, déployé pour encadrer ceux qui étaient venus commémorer le massacre d’Odessa, place Koulikovo Pole, était pour le moins imposant.
Il y a tout juste trois ans, le 2 mai 2014, 42 personnes ont péri lors de l’incendie de la Maison des syndicats de la ville suite aux affrontements entre pro et anti-Maïdan, qui avaient fait six autres victimes près de la place Gretcheskaïa. Face à ce rideau d’uniformes, hermétique, les Odessiens ont déposé leurs gerbes de fleurs à bonne distance de la clôture calcinée de l’édifice.

Powered by WPeMatico