unnamed

Pendant ce temps au Brésil : manifestations violentes en marge de la grève générale

Le Brésil était en partie paralysé par une grève générale visant à protester contre les mesures d’austérité du président conservateur Michel Temer, le centre de Rio quadrillé par les forces de l’ordre et plongé dans un nuage de gaz lacrymogène.

Dès les premières heures du 28 avril, les transports étaient fortement perturbés dans tout le pays, notamment à Sao Paulo, capitale économique du Brésil. Plusieurs manifestations avaient lieu dans les grandes villes et d’importantes artères de circulation ont été bloquées à travers le pays par des barricades de pneus enflammés, provoquant de nombreux embouteillages.

Powered by WPeMatico