Bachar el-Assad « innocenté » par la France !

BACHAR EL-ASSAD « INNOCENTÉ » PAR LA FRANCE !

C’est la énième fois que le gouvernement français de François Hollande accuse à tort et toujours sans aucune preuves officielles de l’ONU, le régime de Bachar el-Assad d’avoir utilisé des armes chimiques lors de bombardements !

Le comble dans cette « chasse » à Bachar el-Assad organisé par les membres belliqueux de l’OTAN est que les éléments annoncés par les services secrets Français comme étant des preuves de l’implication de Bachar el-Assad, bien au contraire innocentent une fois de plus Bachar el-Assad avant même que soit lancée une enquête indispensable et impartiale de l’ONU !

En effet, Paris part du principe que les armes chimiques utilisées récemment seraient d’après ses services secrets de même nature, de même fabrication que celles utilisées en 2013.

La belle affaire !
Premièrement, les services secrets Français font-ils partie des experts IMPARTIAUX de l’ONU pour en venir à une conclusion irréfutable ?

Bien sûr que non !

Mais quand bien même, admettons, supposons un instant que pour une fois (une fois n’est pas coutume) le gouvernement Français dise la vérité :

Selon la « logique » du gouvernement Hollande puisque les armes chimiques utilisées récemment en 2017 seraient les mêmes qu’en 2013, alors cela prouverait que l’utilisateur est également le même…

Ok, ok !
C’était bien tenté !

Powered by WPeMatico

On se prépare pour la guerre ou on joue à la guerre ? Un porte-hélicoptères français arrive au Japon pour des exercices militaires

Dans un contexte régional tendu après un tir de missile balistique nord-coréen, le navire de guerre Mistral est arrivé dans une base navale au Japon afin de mener des exercices communs avec Washington, Tokyo et Londres. Le porte-hélicoptère français Mistral a accosté dans la base navale américaine de Sasebo, au Japon, le 29 avril, avec deux hélicoptères britanniques à son bord, ont annoncé les autorités françaises.

Le navire de guerre doit mener les premiers exercices militaires communs de la France avec le Japon, les États-Unis et la Grande-Bretagne début mai, dans le Pacifique. Quelques 700 soldats doivent y prendre part.

Powered by WPeMatico

Un avion An-26 s’écrase à Cuba faisant des victimes

Un avion de la compagnie aérienne cubaine Aerogaviota est tombé dans une zone difficile d’accès dans l’ouest de Cuba. Selon la compagnie aérienne, il s’agit d’un avion militaire transportant huit personnes. Les débris de l’avion ont été retrouvés dans la zone Las Lomas de San Cristobal.

« La représentation de la compagnie aérienne nous a confirmé les informations sur cet accident aérien. Malheureusement, elle a également confirmé qu’il y avait des victimes », a indiqué le site.

Powered by WPeMatico

Conflit à l’horizon aux Balkans : la Macédoine éclate en deux

Une centaine de personnes ont été blessées à Skopje, suite à de violentes protestations contre la nomination de Talat Dzaferi, député de l’Union démocratique pour l’intégration (BDI, minorité albanaise), à la présidence du parlement. La Macédoine a éclaté en deux, ce qui est mauvais pour tous les Balkans, relèvent les interlocuteurs de Sputnik.
Le conflit a éclaté suite à une tentative de la coalition du Parti social-démocrate (SDS de Zoran Zaev, de l’Union démocratique pour l’intégration (BDI) et de l’Alliance pour les Albanais d’élire arbitrairement le président du parlement, a déclaré à Sputnik le correspondant du journal macédonien Dnevnik, Branko Djordjevski.

Powered by WPeMatico

FLASHBACK: Le professeur Istvan Marko explique pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rire

Intervention du Pr Istvan Marko, docteur en chimie et professeur à l’Université catholique de Louvain (UCL), lors de la réunion d’Agora Erasmus le 5 décembre à Bruxelles. Questions et réponses ainsi que les autres vidéos la réunion: http://www.agora-erasmus.be/VIDEO-Reu…

Powered by WPeMatico

MEILLEUR DU WEB: Et Trump devint le meilleur avocat de l’ONU, après avoir prôné « l’américanisme » contre le « globalisme »

L’une des marques de fabrique de Donald Trump, durant sa campagne, fut de ridiculiser les Nations unies. Changement de pied. Devant des diplomates en poste au Conseil de sécurité réunis à la Maison Blanche lundi, le président américain a appelé ce « club des dictateurs » – expression du chroniqueur Alex Newman, du site The New American – à jouer un rôle accru dans la « résolution » des questions nord-coréenne, syrienne ou autres. Trump demandé que l’ONU impose de nouvelles sanctions à Kim Jong-un, le dictateur de Corée du Nord, s’il refuse de négocier. De quoi sourire quand on sait que l’allié le plus indéfectible de Pyongyang, la Chine, dispose d’un siège permanent avec droit de veto au Conseil de sécurité. Nonobstant, Trump a souhaité que le « machin » jadis raillé par De Gaulle soit doté de nouveaux pouvoirs. « Ces propos révèlent que la Maison Blanche a opéré un virage complet et trahit une nouvelle fois les plus loyaux des partisans du président », écrit Alex Newman. Les influents Stewart Patrick, du Council on Foreign Relations (CFR), et Nikki Haley, envoyée de Trump auprès de l’ONU, ont joué un rôle clé dans cette conversion.

Trump veut doter l’ONU d’un rôle de gouvernement global

Devant les diplomates qui représentaient les quinze gouvernements détenant un siège au Conseil de sécurité, Donald Trump a lancé : « Le Conseil de sécurité doit se préparer à imposer de nouvelles sanctions, plus contraignantes encore, sur les programmes de missiles nucléaires et balistiques de la Corée du Nord ». Une façon de doter l’ONU d’un rôle de gouvernement global aux compétences lui permettant de dicter ses volontés aux Etats. Déplorant « l’impuissance » actuelle de l’ONU, Trump a souhaité que, sous son impulsion, l’organisation assume un rôle accru : « Les Nations unies n’aiment pas affronter certains problèmes (…) or elles disposent d’un potentiel considérable ».

Powered by WPeMatico

Pendant ce temps au Brésil : manifestations violentes en marge de la grève générale

Le Brésil était en partie paralysé par une grève générale visant à protester contre les mesures d’austérité du président conservateur Michel Temer, le centre de Rio quadrillé par les forces de l’ordre et plongé dans un nuage de gaz lacrymogène.

Dès les premières heures du 28 avril, les transports étaient fortement perturbés dans tout le pays, notamment à Sao Paulo, capitale économique du Brésil. Plusieurs manifestations avaient lieu dans les grandes villes et d’importantes artères de circulation ont été bloquées à travers le pays par des barricades de pneus enflammés, provoquant de nombreux embouteillages.

Powered by WPeMatico